Go to Naturalis.nl

Search results

Record: oai:ARNO:503987

AuthorH. Schlegel
TitleDescription de la Pie aux Ailes brunes, Pica Pyrrhoptera
JournalBijdragen tot de Dierkunde
Volume8
Year1859
Issue1
Pages17-18
ISSN0067-8546
AbstractDeux individus de cet oiseau curieux, l’un mâle, l’autre femelle, font partie du Musée des Pays-Bas. Ils ont été recueillis au commencement du mois de Mars 1840, par feu le docteur FORSTEN, le mâle dans les bois environnant la baie de Dodinga sur l’île de Halmahera, la femelle dans les bois de la côte méridionale de cette île. C’est le Corvus pyrrhopterus de FORSTEN, indiqué sous ce nom dans le Conspectus de BONAPARTE, I, p. 384, qui en a fait plus tard (coll. DELATTRE, p. 7, note) le genre Lycocorax.
Il suffit cependant de jeter un coup d’oeil sur cet oiseau pour s’apercevoir qu’il ne peut être classé convenablement dans le genre Corvus proprement dit; même en n’admettant, dans la grande famille des oiseaux corvins, outre les Réveilleurs, les Oiseaux de paradis et autres genres qui s’y rattachent, que les cinq principaux genres suivants: 1) celui des Corneilles (Corvus), à queue peu arrondie et peu longue et à bec plus ou moins allongé et robuste, ou en d’autres mots, les Corbeaux, les Corneilles, les Freux, les Choucas et les Casse-noix. 2) celui des Pies (Pica), à bec de corneille, mais à ailes courtes et à queue plus ou moins allongée, arrondie ou même étagée: genre qui comprend les Pies ordinaires, les Pies bleues d’Amérique et d’autres espèces. 3) celui des Glaucopes ou Pies à bec court, élevé et courbé, genre comprenant également les Dendrocitta. 4) celui des Geais, à ailes courtes, à queue moyenne, à plumage lâche, aux plumes du dessus de la tête larges et un peu allongées, et à bec court, épais et recourbé à la pointe. 5) celui des Fregilus à ailes et queue de corneille, mais à bec faible et grêle.
Document typearticle
Download paperpdf document http://www.repository.naturalis.nl/document/547636