Go to Naturalis.nl

Search results

Record: oai:ARNO:505819

AuthorTh.F. Krans
TitleÉtudes morphologiques de quelques spirifères dévoniens de la Chaîne Cantabrique (Espagne)
JournalLeidse Geologische Mededelingen
Volume33
Year1965
Issue1
Pages71-148
ISSN0075-8639
AbstractLa structure microscopique du test de quelques Spirifères dévoniens espagnols a été étudiée.
Il se trouve qu’on peut distinguer différentes couches: la couche de King extérieure, granuleuse, comparable au ”primary layer” de Williams; la couche prismatique aux prismes obliques (= fibrotest s.s. de Vandercammen); le myotest aux points d’attache des muscles, et la couche mediane, le médiotest, dans les lamelles dentaires. Le myotest et le médiotest forment donc le prismotest de Vandercammen.
Les lamelles de croissance ont été classées en trois types dont les lamelles libres sont les plus remarquables. Celles-ci sont dues à un arrêt de croissance et à une rétraction palléale, de sorte que le manteau s’est détaché de la couche granuleuse et aussi de la couche prismatique (= fibrotest s.s.).
Des épines marginales massives ont été trouvées dans Hysterolites spec; il pourrait y avoir un rapport entre les épines et les soies sensorielles.
De la position du deltidium on peut conclure que la jonction entre l’épithélium coquillier et l’épithélium pédonculaire se trouve à l’extérieur des deux rainures deltidiales.
Probablement la plaque delthyriale n’est pas vraiment l’homologue du col pédonculaire des Brachipodes récents.
Les cavités glénoïdes se forment entre les crura et les deux bords de l’aréa dorsale. Elles s’étendent dans un sens parallèle au plan médian. Des extensions secondaires à partir des bases crurales et du fond de la valve dorsale, peuvent produire des plaques apicales dorsales, à savoir les plaques crurales.
Le brachidium s’agrandit par sécrétion calcaire d’une part et par résorption d’autre part.
Document typearticle
Download paperpdf document http://www.repository.naturalis.nl/document/549551