Go to Naturalis.nl

Search results

Record: oai:ARNO:509259

AuthorE. Piaget
TitleDescription d’une nouvelle Pédiculine
JournalNotes from the Leyden Museum
Volume6
Year1884
Issue2
Pages111-113
ISSN1872-9231
AbstractLa tête est applatie en avant ou même dans quelques individus un peu échancrée et poilue; le sinus orbital peu profond et occupé par l’oeil qui est comme bilobé par une tache au milieu, avec une série de cils en arrière et un piquant dirigé en dedans; la tempe fortement déjetée et arrondie, avec nombre de courtes soies; l’occiput trèsrentrant, avec une bande marginale portant 4 poils implantés sur des pustules incolores ; les bandes occipitales recouvertes d'une tacbe se rejoignent en arrière du labium et communiquent avec les oculaires et les antennales, avec une large tache mal limitée à l’endroit où elles se réunissent; les mandibules fortes et très-aiguës, celle de droite seule est bidentée; les palpes ne dépassent pas le bord de la tête; les antennes de forme ordinaire, cachées sous la tête dans la cavité antennale dont l’épiderme est incolore et séparé en avant par une étroite fissure.
Le thorax plus long et à peine moins large que la tête; le prothorax hexagonal rentre peu dans la tête, les angles du milieu aigus avec deux piquants, les postérieurs arrondis et nus; le métathorax en forme de cloche, étranglé au tiers antérieur, droit avec une petite pointe sur l'abdomen, à angles arrondis avec quelques poils, une tache transverse parallèle au bord postérieur et deux rangées de poils: l’une en arrière de la tache, l’autre au milieu moins régulière. A la face sternale outre les bandes qui entourent les coxae, trois taches médianes que la transparence permet quelquefois d’apercevoir et dont la postérieure a la forme d’un triangle sphérique. Les pattes très-développées et poilues; les fémurs robustes, noirâtres, à poils hérissés, légèrement écbancrés au bord postérieur; les tibias un peu moins longs, claviformes, noirâtres à la base, avec un talon de même couleur à l’extrémité — particularité qui distingue les Ménopon des pélécans — ; les tarses biarticulés, incolores à la base, renflés à l’extrémité, avec un poil, deux onglets crochus et une palette très-aiguë.
Document typearticle
Download paperpdf document http://www.repository.naturalis.nl/document/552126