Go to Naturalis.nl

Search results

Record: oai:ARNO:509271

AuthorM. Regimbart
TitleDescription d’une nouvelle espèce de Gyrinide du Musée de Leyde
JournalNotes from the Leyden Museum
Volume6
Year1884
Issue3
Pages165-166
ISSN1872-9231
AbstractLong. 6 3/4 mm. (ano excepto). — Oblongo-ovalis, elongatus, mediocriter convexus; supra in regionibus glabris purpureocupreus, nitidus, subtilissime reticulatus, in regionibus punctato-tomentosis obscure cœruleus et subopacus, anguste pallide testaceo limbatus; infra pallide testaceus, pedibus concoloribus. Pronoto utrinque late tomentoso. Elytris spatio communi glabro, subparallelo, sat lato, paulo post medium desinente et postice a sutura in duobus lobis longe diviso; truncatura obliqua, sinuata, angulo externo subacuto, interno recto. ♂ tibiis anticis rectis, sat latis, triangularibus, angulo externo late rotundato et deleto; tarso sat dilatato, parallelo, tibia paulo breviore. — ♀ ignota.
Forme oblongue ovale, très-allongée, à peine atténuée aux deux bouts, mais non parallèle, convexité très-médiocre, bien nette dans le sens transversal, presque nulle longitudinalement; dessus du corps couvert sur les régions glabres d’une réticulation très-fine, à mailles rondes sur la tête et le pronotum, à mailles un peu allongées transversalement et un peu obliquement sur les élytres, d’un cuivreux rougeâtre ou pourpré sur ces régions, d’un bleu foncé d’acier et presque mat sur les parties tomenteuses; dessous et pattes roux clair. Bordure tomenteuse du pronotum large, occupant environ un quart de chaque côté, oblique comme les bords et à peine plus large en avant. Ecusson tellement court et petit qu’il disparait entièrement sous le bord postérieur du pronotum, pour peu que celui-ci soit dans l’extension. Espace glabre des élytres occupant presque la moitié interne de chacune à la base, commun dans le premier cinquième de leur longueur, puis divisé par la suture en deux prolongements allongés et atténués régulièrement jusqu’à leur sommet qui dépasse un peu le milieu de chaque élytre; cette atténuation se fait aux dépens des bords internes, les deux externes étant presque parallèles et la portion tomenteuse suturale qui divise ces prolongements ayant la forme d’un coin allongé; la troncature est oblique, largement sinuée en dehors, à peine visiblement en dedans, les angles non émoussés, l’externe subaigu, l’interne droit. Chez le mâle le tibia antérieur est assez large, triangulaire, avec l’angle externe très-arrondi et effacé, le tarse assez dilaté, parallèle et un peu plus court que le tibia.
Document typearticle
Download paperpdf document http://www.repository.naturalis.nl/document/552138