Go to Naturalis.nl

Search results

Record: oai:ARNO:534955

AuthorsJ. Lanjouw, H. Uittien
TitleUn nouvel herbier de Fusée Aublet découvert en France
JournalMededelingen van het Botanisch Museum en Herbarium van de Rijksuniversiteit te Utrecht
Volume75
Year1940
Issue1
Pages133-170
ISSN2352-5754
AbstractJEAN BAPTISTE CHRISTOPHE FUSÉE AUBLET est né à Salon (Provence) le 4 nov. 1720 et mort à Paris le 6 mai 1778. Dès son enfance il se passionna pour l’étude des plantes. Il alla étudier la botanique à Montpellier. De Montpellier il se rendit à Lyon, où il fit la connaissance de CHRISTOPHE DE JUSSIEU et il s’engagea dans le service des hôpitaux de l’armée commandée par l’infant DON PHILIPPE. Dégoûté bientôt de la vie des camps, il prit son congé, et vint à Paris. Là il se logea dans la maison du chimiste VANEL, suivait les cours de chimie de ROUELLE, visitait les environs de Paris en naturaliste et consultait BERNARD DE JUSSIEU comme une bibliothèque, pour nous servir de son expression. Ensuite il s’engagea au service de l’état et fut chargé d’établir à l’île-de-France (Mauritius) une pharmacie centrale et un jardin de botanique. Il s’embarqua en décembre 1752 et arriva vers la fin du mois d’août suivant. Il y fit un séjour de neuf ans, pendant lequel il envoya maintes fois des collections de plantes, de minéraux et d’animaux à la patrie. A peine de retour en France, il reçut l’ordre de s’embarquer à Bordeaux pour la Guyane. Il mit à la voile le 20 mai 1762, et mouilla l’ancre le 23 juillet à l’île de Cayenne. Le 24 sept. 1764 AUBLET prit un moment la direction de l’établissement colonial du môle Saint-Nicolas à Saint Domingue; et au commencement de l’année suivante il revint en France. C’est à Paris qu’il profita des conseils de BERNARD DE JUSSIEU pour mettre en ordre ses collections de plantes et pour rédiger l’important ouvrage, qui a pour titre: Histoire des plantes de la Guiane françoise, Londres et Paris, 1775, 4 vol. in 4°, dont deux de planches.
Ces notices biographiques ont été empruntées à la Nouvelle Biographie Universelle, vol. III, Paris, 1852 et à l’introduction précédant son livre et écrite par AUBLET lui-même.
Document typearticle
Download paperpdf document http://www.repository.naturalis.nl/document/572526